Cavalière débutante : 3 exercices pour améliorer vos aides à cheval


Vous avez récemment commencé l’équitation et vous souhaitez progresser rapidement ? Ne cherchez pas plus loin : voici certains des meilleurs exercices pour les nouvelles cavalières !

 

 

L'équitation, c'est être en harmonie avec votre cheval. Le plus important est d'utiliser correctement vos aides pour communiquer avec votre cheval de la manière la plus efficace possible. L'objectif est d'obtenir la meilleure relation avec votre cheval ou le cheval que vous montez (il n'est pas nécessaire que ce soit le vôtre). 

Pendant que vous montez à cheval, vous envoyez constamment des signaux au cheval, même si vous ne vous en rendez pas compte.

La façon dont vous tenez votre corps, la façon dont votre jambe tombe contre leur flanc. La position de vos hanches, votre assiette et chaque petit mouvement de vos mains. Même la direction dans laquelle votre tête est orientée. Tout est un signal et un message pour votre cheval.

Une fois que vous avez compris et ressenti cela, vous pouvez commencer à vous assurer que vous envoyez les bonnes aides à votre cheval et devenir une cavalière hors pair. Il existe trois aides (définies comme des aides naturelles) sur lesquelles vous pouvez commencer à vous concentrer : vos mains, vos jambes et votre assiette.

 

1. Les mains

Le cavaliers débutants ont tendance à trop utiliser leurs mains comme aide. Moins on les utilise, mieux c'est. Utilisez davantage votre assiette et vos jambes pour communiquer harmonieusement avec votre cheval. Conservez l'utilisation de vos mains pour les compétences plus avancées.

 

Axe d’amélioration : un couloir de mains trop large

D'un point de vue aérien, il doit y avoir une ligne droite allant de votre coude à la bouche de votre cheval, en passant par votre poignet. Entre vos deux mains, un espace de 10 à 15 cm est idéal. Plus l’espacement entre vos mains est large, plus vos aides de rênes seront faibles.

 

Exercice : Tenir un mors pendant que vous montez

Tenez un mors entre vos deux mains pendant que vous montez afin de les maintenir à une distance parfaite l'une de l'autre. Passez votre index et votre majeur dans les anneaux, vous pouvez toujours tenir les rênes confortablement de cette façon. Ainsi vous saurez quelle distance est adaptée pour des mains bien positionnées.

 

2. Les jambes

Un réglage plus précis de vos aides à la jambe vous permettra de les utiliser avec moins d'intensité et moins souvent. Un placement et un timing parfaits de vos aides à la jambe vous aideront à obtenir les performances les plus précises et les plus réactives.

 

Axe d’amélioration : La jambe devant ou derrière la ligne verticale de votre corps

Il doit y avoir une ligne droite partant de votre oreille, passant par votre épaule, vos hanches et votre cheville. Votre jambe doit donc se trouver directement sous votre corps.

 

Si votre jambe se balance vers l'arrière, votre corps se balance vers l'avant et vice versa. La position de votre jambe fait partie de l'aide, elle doit donc être au point mort lorsque vous ne donnez pas de signal spécifique. Sinon, vous risquez d'indiquer à votre cheval d'aller plus lentement ou plus vite - ou de le perturber ! La partie supérieure de votre corps doit rester stable, et non pas devant ou derrière le mouvement de votre cheval.

 

Exercice : Modifier votre séquence debout lors du trot enlevée

Pendant le trot enlevé, changez votre séquence debout. Essayez de vous asseoir pendant deux temps et de vous lever pendant un temps. De cette façon, vous apprenez à votre corps à rester en phase avec le mouvement de votre cheval et à ne pas devancer son mouvement. Vous pouvez inverser l'exercice et faire deux battements et vous asseoir pour un seul afin d'apprendre à ne pas prendre de retard.

 

3. L’assiette

Votre assiette est l’aide la plus importante à cheval. Votre position sur la selle et l'endroit où vous mettez votre poids sont extrêmement importants pour communiquer avec votre cheval.

 

Axe d’amélioration : Utiliser trop de rênes et pas assez son assiette

Vous devez utiliser votre assiette plus que vos rênes lorsque vous passez à des allures plus lentes. Vous devez être capable de passer du trot au pas sans utiliser vos rênes.

 

Exercice : Ralentissez votre séquence débout au trot

Commencez à ralentir le moment où vous vous mettez en équilibre lors du trot enlevé, en passant un peu plus de temps en selle à chaque foulée. Gardez vos jambes en contact avec le cheval et essayez de ne pas utiliser vos mains. Si vous devez les utiliser, serrez doucement les rênes et utilisez votre voix pour aider. Des mots lents et profonds comme "olaaa" peuvent aider.

 

Lorsque vous voulez ralentir, utilisez toujours votre assiette avant les autres aides, pour vous entraîner et entraîner votre cheval.

 

Ce ne sont là que quelques exercices d'équitation courants à travailler pour les débutantes qui apprennent à monter à cheval. Il y a beaucoup d'autres techniques qui doivent être améliorées, et des exercices pour vous aider. La suite au prochain épisode !

 

Photos : Elisa Pitkanen


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés